Se ronger les ongles à l’embauche

This entry is part 28 of 47 in the series 52 situations

« J’ai eu affaire une fois à quelqu’un qui se rongeait les ongles de façon maladive. Et, comment dire… Une fois qu’il les avait dans la bouche, il fallait bien en faire quelque chose, donc il les recrachait par terre dans mon bureau.
J’essayais de le faire parler pour qu’il n’ait pas le temps de se les ronger et que l’entretien se finisse au plus vite. »

Histoire relatée par Marc Guichet, consultant, Emergences RH, pour Studyrama

Se ronger les ongles à l'embauche

Series Navigation<< Management : libérer la parole pour que les collaborateurs posent des questionsPlan de carrière… macabre >>
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *